Une cyclo extrème dans la Matapédia

Ne vous fiez pas à Google Maps. NE VOUS FIEZ PAS À GOOGLE MAPS!!!!!!!!!!!!!

Dans le but de faire une boucle de cyclo de deux jours de longueur moyenne dans la Matapédia, j’ai demandé à Goolge Maps de me créer un parcours partant de Ste-Florence et passant par Ste-Marguerite et St-André de Restigouche que nous pourrions poursuivre jusqu’à Matapédia pour dormir « en ville ». Google Maps m’a proposé un beau tracé. Je le redoutais côteux mais j’étais sur l’impression d’une belle route de gravier reliant deux village de montagne.

ATTENTION: dans les faits, le chemin Kempt qui reliait jadis j’imagine les deux villages n’est plus maintenant qu’un sentier de Quad à partir de Ste-Marguerite. Donc, si vous avez envie de parcourir ce tracé, dans le Village de Ste-Marguerite prenez le fameux chemin Kempt en direction de l’Alverne. Suivez les affiches du sentier de Quad en direction du sud. Vous passerez une grosse pancarte indiquant la direction de l’Assemetquagan. C’est une rivière et elle est dans la bonne direction puisque vous la traverserez sur un pont de Quad. Prenez y de l’eau pour vous abreuver. Il y aura un moment ou vous devrez prendre une plus petite route (toujours le sentier de quad) pour quitter la direction de l’Alverne et vous diriger finalement vers St-André. Il y aura plusieurs grosses flaques d’eau. Les indications de distance seront erronées.  St-André se trouvera à environ 72km (plutôt que les 65 suggérés par Google Maps). C’est très très côteux. Il n’y pas de plat. Le sentier est défoncé à plusieurs endroits. Les descentes sont difficiles. RECOMMENDATION: utilisez un vélo de montagne.

Le retour (2ième journée pour nous) se fait par l’asphalte. À partir de St-André de Restigouche, la route principale mène à la route 132. La route 132 direction Nord passe par Ste-Florence. Environ 64 km de pédalage.

Pour nous, la première journée a été éprouvante. Nous n’étions pas préparés à parcourir un long sentier de quad avec nos vélos de cyclotourisme (roue de 26 pouces par contre). Nous avions heureusement les vivres nécessaires. Nous avons soupé sur le bord d’une rivière et dormi sous la tente en forêt. Malgré tout une belle expérience!